Catégories
Auteurs photographes

Florence White

« De moi-même, de moi, je n’ai rien à dire. Ou seulement ceci, savoir : je suis miroir moi-même où le monde se noie — où l’univers se voit — où n’importe quoi se regarde, n’importe qui. »

Marcelle Delpastre,  « Cinq heures du soir », Éditions De Borée

En Creuse, où je suis posée depuis 25 ans, j’arpente les chemins et je regarde.

J’entrevois, je capte l’impression, je fixe le temps, je garde l’instant, je rends l’effet. Sans jamais y parvenir tout à fait.

fw

Site web

Le blog que j’anime : http://chorus23.canalblog.com/

Dans Pourtant

Dans le numéro 1 :

  • Effervescence et Insecticide, photographies

En accès libre, dans le numéro Pourtant, Pandémie :

5 réponses sur « Florence White »

On écarquille les yeux jusqu’au vertige pour retrouver les images de notre vie “d’avant ” et on veut y deviner le départ d’une nouvelle cohérence.
Merci Florence pour ces images.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *