Catégories
Appels à contributions

Appel à textes et photos n°1

Le thème du n°1 est “pourtant”. Voici 31 propositions de “pourtant”. Si l’une ou plusieurs d’entre elles vous intéressent, nous attendons vos nouvelles, photographies, poèmes.

Voici 31 propositions de “pourtant”. Si une ou plusieurs vous intéressent… nous attendons de la profondeur, de l’émotion, du suspense, de la beauté, d’être retournés. Envoyez-nous par le formulaire d’envoi vos :

  • nouvelles de fiction souples et nerveuses dans tous les genres, “classique”, polar, sf, fantasy, etc. ;
  • photographies ;
  • poèmes.

Chaque participation naît de l’une de ces 31 propositions : comme thème pour les photographies et les poèmes, comme incipit ou sujet pour les nouvelles.

Modalités de participation

Formulaire d’envoi

Les 31 propositions “pourtant”

#1

Ils nous donnent jamais de champagne. Pour­tant, c’est bon, le champagne.

Franz Bartelt

#2

L’homme qui avait percuté sa femme à Vénissieux la semaine passée a assuré qu’il n’avait pas l’intention de la tuer. Pourtant les images de vidéosurveillance montrent qu’après qu’il l’a percutée, il lui a roulé dessus.

Journal Lyon Capitale

La Maumariée - Éric Zeziola

#3

J’ose dire pourtant que je n’ai mérité
Ni cet excès d’honneur ni cette indignité.

Jean Racine

#4

Word n’aide pas à écrire et pourtant on n’a jamais autant écrit avec lui.

Hubert Guillaud

#5

Il semblait heureux, il avait pourtant longtemps joué dans La Cerisaie de Tchekhov.

Gilles Bertin

#6

C’est l’histoire d’un pays où il faut acheter les mots pour pouvoir les prononcer. Le petit héros de l’histoire, peu fortuné, ne dispose que de très peu de mots. Il aimerait pourtant déclarer son amour à la jolie Cybelle.

Agnès de Lestrade, La grande fabrique de mots

#7

Pourtant il nous reste à tricher
Être le pique et jouer cœur
Être la peur et rejouer
Être le diable et jouer fleur
Pourtant il reste à patienter
Bon an mal an on ne vit qu’une heure
Pourquoi faut-il que les hommes s’ennuient ?

Jacques Brel, Pourquoi faut-il que les hommes s’ennuient

#8

Pourtant, pas la peine de se baratiner : la vie était bien plus intéressante avec la coke que sans.

Virginie Despentes, Vernon Subutex

#9

Elle aura des mains comme toi
Et pourtant combien différentes,
Elle aura des yeux comme toi
Et pourtant rien ne leur ressemble.

Jules Supervielle

#10

John James Vlahos est mort d’un cancer en février 2017. Son fils, James, continue pourtant de discuter avec lui via Facebook Messenger. Il a intégré sur le réseau social une intelligence artificielle (IA) de sa confection, le « dadbot ».

Les Échos

#11

Et pourtant, elle tourne. « Pourtant » est un résistant, un opposant patient, diplomate qui pose ses jalons, pour prendre son ampleur le moment venu. En ce sens, il est l’étrange mélange de l’espace et du temps. Pourtant concède, mais ne cède pas.

Marie Delbos

#12

Elle était pâle, et pourtant rose,
Petite avec de grands cheveux.

Victor Hugo

#13

Un dimanche matin, Morgan et Anissa, 12 ans, font venir une camarade de classe dans un parc soit-disant pour jouer à cache-cache, en réalité pour la tuer. Touchée à 19 reprises, la victime parvient à contacter les secours. Elles expliquent à la police ce qui a motivé leur geste : prouver que Slender Man (« l’homme mince ») existe bien. Celui-ci n’est pourtant qu’un personnage de fiction, inventé de toutes pièces sur Internet.

Le Monde

Éric Zeziola, photographe, a choisi cette photo dans son travail pour cette proposition #14.

#14

Bac mention bien, des fleurs à sa femme chaque dimanche, il allait passer chef d’agence GAN. Pourtant, il a disparu le jour de ses 50 ans !

Alain Stromboni

#15

Écrire, c’est pourtant une dimension essentielle qui peut sauver d’une manière d’invalidité intellectuelle.

Hubert Haddad

#16

Pourtant, il n’y a rien de nombriliste à être dépressif.

Vice

#17

Pourtant, que j’aime les villes.

Gilles Bertin

#18

Déroutante et colossale, l’archive, pourtant, saisit. Elle ouvre brutalement sur un monde inconnu où les réprouvés, les miséreux et les mauvais drôles jouent leur partition dans une société vivante et instable.

Arlette Farges

#19

C’était de la fleur de sel de Guérande, pourtant le poulet morilles était revenu de la salle, soit disant mal salé. Le client, qui était le concessionnaire Mercedes de Beaune, était réputé bon bouffeur. Sans éthique culinaire, juste bouffeur. Qu’est-ce qui s’était passé entre lui et le poulet ?

Gilles Bertin

#20

C’est ma mère, monsieur, avec ma fiancée.
Elles passent là-bas, l’une à l’autre pressée.
La jeune m’a giflé, la vieille m’a fessé.

Je vous jure pourtant que je les aimais bien ;
Mais, constamment, j’avais le besoin bénin
D’exiger trop d’amour : ses larmes et son sein.

Paul Éluard

#21

Où est le Saint-Graal ? commença-t-il d’un ton solennel. Tant de gens me posent cette question. Et pourtant, la seule interrogation qui vaille c’est : qu’est-ce que le Saint-Graal ?

Dan Brown, Da Vinci Code

#22

Pourtant, sans les doutes, l’écrivain ne pourra jamais prendre conscience de son activité.
et
Pourtant, la souffrance en général, et celle du petit écrivain en particulier, n’a jamais été la garantie de quoi que ce soit, et encore moins d’une bonne littérature.

Carlos Liscano, L’écrivain et l’autre, chap. 67 et 70

#23

Il était mort, pourtant.

Michael Connelly, Le Poète

#24

Impossible de compter sur eux pour quoi que ce soit sauf l’apéro, pourtant les alcooliques sont les gens les plus fiables et les plus sérieux que je connaisse.

Gilles Bertin

#25

Je traversai pourtant sans désespoir excessif la période des fêtes.

Michel Houellebecq

#26

Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent
Vingt et trois qui donnaient leur cœur avant le temps
Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant.

Louis Aragon

#27

Marinette détestait les livres, elle était pourtant devenue celle que de tout temps elle devait être, celle qui inspire l’écriture.

Bohumil Hrabal, Une trop bruyante solitude

#28

Tout va très bien, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.
Pourtant, il faut, il faut que l’on vous dise,
On déplore un tout petit rien.

Paul Misraki, chantée par Ray Ventura

#29

Double-faces insécables avec autant de nuances qu’une sanguine. Pourtant marque l’acmé d’une réalité que j’exprime au point le plus tangible. Avec pourtant j’initie un mouvement qui dévie d’un cran mon regard, je fais un pas de côté et j’écris, dessine, photographie, peinds, grave, sculpte.

Myriam Linguanotto

#30

Je suis sûr d’avoir la langue gonflée alors que j’ai pourtant vu un Iroquois la faire rôtir et la manger sous mes yeux.

Joseph Boyden, Dans le grand cercle du monde

#31

L’homme a[vait] un peu la forme d’une quille de bowling, avec la majeure partie du poids concentrée sur le bas du corps, qui demeur[ait] pourtant d’une certaine façon dépourvu de substance, comme s’il était rempli de boulettes de papier journal.

Davidson Craig, Un goût de rouille et d’os


Modalités de participation et d’envoi

Agenda

  • 15 mars 2020 : fermeture du formulaire d’envoi
  • 10 mai : annonce des photographies, nouvelles et poèmes sélectionnés
  • 14 juin : présentation du numéro 1

Participation

  • Chaque participation ou œuvre comprend une seule nouvelle ou photographie ou poème. La proposition parmi les 31 dont est inspirée l’œuvre sera mentionnée au moment de l’envoi.
  • Maximum 5 œuvres par personne.

Formats d’envoi

  • Textes
    • PDF uniquement (pas de Word SVP !)
    • marges gauche et droite : 4cm
      (pour nous permettre d’annoter)
    • police Times New Roman ou idéalement Garamond
    • interligne 1,5 ou 2
    • titre en haut de la 1ère page séparé d’au moins une ligne du texte
    • titre obligatoire pour les nouvelles, facultatif pour les poèmes
  • Longueur des nouvelles
    • maximum 31 feuillets (1 feuillet = 1500 signes, espaces compris)
  • Photographies
    • JPG ou PNG
    • nom du fichier : CODE TICKET.JPG
      pour ce code voir Envoi — Étape 2
    • sRVB
    • Résolution 3000 pixels pour le plus grand côté
    • sans marges ni inscription.
  • Titre des photographies (facultatif)
    • Si l’auteur souhaite donner un titre à sa photo, il ajoutera un PDF contenant ce titre. Ce PDF sera nommé CODE TICKET.PDF

Anonymisation

Textes et photos ne doivent comporter aucune mention permettant d’identifier leur auteur. Les nouvelles auront un titre.

Tout texte ou image avec identification de l’auteur sera rejeté.

Le système d’envoi par formulaire est un peu plus contraignant pour les auteurs — nous en avons conscience — qu’un envoi par mail : il permet de décorréler œuvres et auteurs. Ainsi, les membres du comité de lecture n’ont ainsi aucune information sur l’identité des auteur.es, ni sur les œuvres qu’ils découvrent.

Droits

Aucune cession de droits n’est demandée, vous restez complètement propriétaire de vos œuvres en accord avec le droit d’auteur français.

Sélection et utilisation des œuvres

Le comité de sélection choisira un certain nombre d’œuvres parmi les œuvres reçues pour publication dans le n°1 de la revue, qui paraîtra en juin 2020.
Ces œuvres seront également présentées sur le site pourtant.fr. Pour les photographies en affichage grande largeur. Pour les nouvelles sous forme d’extraits. Pour les poèmes sous forme de citations, éventuellement de tout le poème.
Les œuvres seront par ailleurs présentées dans les événements liés à la parution de ce numéro 1. Pour les photographies, sous forme de grands tirages. Pour les textes, sous forme de lectures. Leurs auteurs seront invités à assurer ces présentations dans ces événements.

Toute œuvre publiée dans la revue ou sur le site fera l’objet d’un Bon à tirer (BAT) signé de l’auteur.

Les œuvres non sélectionnées ne feront l’objet d’aucune publication ni dans la revue, ni sur le site.Les œuvres publiées seront créditées. Par ailleurs, chaque auteur et photographe publié par Pourtant figurera dans la page Auteurs ou la page Photographes du site et disposera d’une URL relative à son crédit sous la forme pourtant.fr/photographes#prenom-nom citable. Exemple : www.pourtant.fr/photographes#Eric-Zeziola

La sélection d’œuvres effectuées par le comité de lecture sera rendue publique sur le site pourtant.fr et sur les réseaux sociaux.

Le comité de sélection est composé de 4 personnes indépendantes de toute organisation commerciale ou éditoriale.

Droit à l’image

Pour les œuvres photographiques où l’on peut reconnaître des visages, Pourtant demandera (après la sélection) à leur auteur de fournir les autorisations d’enregistrement complétées par les sujets concernés. Sans cette autorisation, Pourtant ne publiera pas ces photos.

Remarque : la revue Pourtant souhaitant explorer des sujets à caractère existentiel, voir notre manifeste, les photos où figurent des sujets humains sont évidemment très attendues de notre part.

Fiche pratique “Droit à l’image” de service-public.fr avec des Autorisations en téléchargement (à adapter)

Coût et soutien

Vous pouvez aider au fonctionnement de la revue par un don (au moment de votre envoi) ou bien en adhérant à l’association Pourtant. Cela servira notamment à rémunérer le travail de la maquettiste, à organiser des événements de partage avec les auteurs autour de leurs œuvres. Don et adhésion sont facultatifs pour participer.

Adhérer à l’association Pourtant

Envoi

Le formulaire d’envoi est ici : Envoi de texte ou de photographie

Aucun envoi en direct.

Suivez la création de la revue

Pour suivre, le travail du comité de lecture, les événements de la revue, les numéros suivants, inscrivez-vous :

  •  

36 réponses sur « Appel à textes et photos n°1 »

Bonjour, j’aurais bien tenté de participer s’il n’y avait pas de sujet imposé.
À mon sens, le sujet imposé pousse le talent vers le bas, puisqu’il faut “entrer dans le moule” à tout prix – soit-il étroit.
Je vous souhaite la pleine réussite dans votre entreprise !

Cordialement,
Jean-Claude
Je relis vos propositions – on sait jamais…

Bonjour Jean-Claude,

Vous avez bien raison de ne pas participer et, ce faisant, de tirer votre talent vers le bas 🙂

À vous lire une autre fois, Gilles

Le sujet imposé, en l’occurrence, est vraiment très vaste et permet énormément de liberté. Je suis en train de finaliser mon texte, je n’en suis pas entièrement mécontente, et je sais que jamais je ne l’aurais écrit s’il n’y avait pas eu ce thème. C’eut été dommage !
En arts plastiques aussi on travaille avec des contraintes.
Les contraintes poussent à la créativité.
Vive les contraintes !

Oui Thaïs, ils sont autorisés, et même encouragés 😉
Nous n’avons pas encore vérifié si une autorisation parentale sera nécessaire en cas de publication.

Bonjour,
Ce projet de revue m’a enthousiasmé et, je viens de poster mes propositions. Toutefois, aucune possibilité d’indiquer son nom de plume. Pourtant, il se peut bien que nous soyons un certain nombre à préférer communiquer avec un autre nom que celui de notre état civil.
Je me figure que cela se posera dans l’éventualité d’une sélection et vous souhaite une belle journée et bien du plaisir à poursuivre cette aventure éditoriale.
Lyncée

C’est une question que nous nous sommes posée. Dans la première version du formulaire d’envoi, c’était prévu. Puis, comme un formulaire c’est toujours trop long, nous l’avons fait sauter. Mais oui, évidemment !

Très belle idée ; toutefois , je n’ai pas trouvé de règlement dans votre site concernant cet appel à contributions ; j’aurais aimé savoir notamment si vous devenez propriétaire des droits relatifs à l’oeuvre envoyée . Ce n’est pourtant pas sans importance …

Cher Michel, regardez juste au-dessus, le paragraphe intitulé “Droits” : il répond à votre question, je l’espère. Gilles

@vie quatresixquatre
Pour envoyer, les explications sont ici :
https://www.pourtant.fr/envoi/
L’envoi se fait par mail à une adresse qui ne sert qu’à ça. Il faut envoyer un pdf pour les textes ou un jpg pour les photos. Il faut donner comme nom le numéro du ticket suivi par le numéro de la proposition que vous avez choisie. C’est pour garantir la confidentialité.

Bonjour,
J’ai bien obtenu le numéro de billet à travers le formulaire, mais j’ai tout de même un doute. L’envoi doit-il se faire depuis le boîte mail de chacun? C’est ce que j’ai fait. Mais alors vous serez d’accord que l’anonymat est relatif, puisque bcoup d’adresses mails sont composés du nom et du prénom de la personne. Merci d’avance.

@Hernandez : Effectivement, il y a cette possibilité. En fait, il y a une seule personne chez nous qui voit cette adresse d’expédition, celle qui relève la boîte aux lettres d’envoi des contributions.
Pour être totalement anonyme, il faudrait installer un système de dépôt par téléchargement au lien d’envoi… Et qu’il permette de demander à l’expéditeur des modifs de sa contribution en cas de besoin (cela arrive assez souvent car certains textes contiennent le nom de leur auteur, d’autres n’ont pas de marge pour le comité de lecture, d’autres ne référencent pas la proposition de départ, … il y a des problèmes de temps en temps voilà)….
Ce que vous pouvez faire de votre côté évidemment est de vous créer une adresse qui ne référe pas votre nom.
Cette question de lire un texte ou découvrir une photo sans connaître du tout la personne qui l’a réalisé est vraiment excitante.

Merci, merci. Non ça ne me gêne pas de l’envoyer depuis mon adresse mail habituelle. C’était juste pour vérifier que j’avais bien compris la procédure.

@tips : nous vous répondons un peu tard après la clôture de l’appel… qui va sans doute être prolongé vu les circonstances, nous en discutons. Les propositions, on en fait ce qu’on veut, l’essentiel est qu’il y ait quelque chose d’intéressant, de passionnant à lire… Et on est quand même sur l’idée de “pourtant”.

C’est une magnifique idée que cette idée audacieuse et exigeante de mêler poésie, nouvelles et photos. De surcroît, vous continuez de faire confiance au papier. Vous veillerez à avoir du papier issu de forêts durablement gérées ?
Y a-t-il un petit rab de temps pour rendre nos contributions ? Merci à vous, Et grand succès à votre aventure. Isabelle

@Isabelle : étant donné les circonstances, il est bien probable en effet qu’il y ait une prolongation. Décision d’ici 2 ou 3 jours.

Bonjour, les dates ont elles changées ? Est le 25 avril ou le 15 mars ?
Aussi, seul un extrait de la nouvelle sera publié : en une fois ou sous forme de suite pour les prochains numéros ?
Merci de vos réponses

@Nanana : Nous sommes en train de lire et regarder. Nous déciderons d’ici lundi ou mardi si nous prolongeons. A priori, c’est assez probable.

Pour votre question précédente, je ne l’ai pas comprise.

Bonjour à tous, Svp je ne comprends pas clairement. Quel est au juste le thème du concours? Combien de signes ou pages au maximum doit faire un poeme?

@oumou : Tout est dans l’article ci-dessous, normalement. L’appel à contributions se terminait le 15 mars. Nous sommes en train de lire et regarder les nombreuses contributions que nous avons reçues. Étant donné la crise sanitaire que nous traversons, il est possible que nous prolongions cet appel à contributions, sur le thème “pourtant”. Nous le déciderons vers la fin mars.

Bonjour Philippine, Nous devons en décider d’ici fin mars. Il y aura une information sur FB, Insta et surtout par notre infolettre (newsletter).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *