Catégories
Blog Photographie

Delphine Balley, voir c’est croire

Comment l’image contribue Ă  la construction de la croyance ? Delphine Balley mĂ©lange fiction et rĂ©alitĂ© dans ses photos totalement pensĂ©es. Elle avait travaillĂ© jusque lĂ  sur les rites. En 2019, elle a reçu le Prix Camera Clara, dĂ©cernĂ© depuis 2012 aux auteurs utilisant la chambre photographique.

Delphine Balley mélange fiction et réalité dans ses photos totalement pensées. Elle avait travaillé jusque là sur les rites. En 2019, elle a reçu le Prix Camera Clara, décerné depuis 2012 aux auteurs utilisant la chambre photographique.

“PsychĂ´me” de la sĂ©rie « Voir c’est croire » — CrĂ©dits : Delphine Balley

Delphine Balley a récemment entrepris un nouveau travail sur les croyances religieuses et sectaires.

Du 9 janvier au 22 fĂ©vrier 2020, elle exposait Ă  la galerie Folia, Ă  Paris, une toute petite dizaine de photos prĂ©figuratrices de cette nouvelle sĂ©rie. Comment l’image contribue Ă  la construction de la croyance ?

"Rampe d'accès" de la série «Voir c’est croire», © Delphine Balley
“Rampe d’accès” de la sĂ©rie «Voir c’est croire» — CrĂ©dits Delphine Balley

Galerie Folia, 13 Rue de l’Abbaye, Paris — jusqu’au 22 fĂ©vrier 2020

2 rĂ©ponses sur « Delphine Balley, voir c’est croire »

Répondre à Sarcignan Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *